Atelier Naoko

Choisir la langue

② La fête d'été du temple de Sumiyoshi

Bonjour! Je suis Naoko,rédactrice en chef de "NAOKO AU JAPON". À la dernière fois, je vous ai informé la scène de déterrer des piliers pour les banderoles. À la cette fois, je fais finalement un rapport sur la fête. 

Le 2 Août, c'était dimanche sous le soleil brûlant. Le quartier de Tsukuda était different de l'atmosphère tranquille d'habitude, donc la rue et des personnes ont étés pleins de vie qui avait l'air de rejeter les rayons ultraviolets. Sur les piliers qui avaient été déterrés après trois ans d'absence, les banderoles ont été décorés et ils ont flotté loyalememt. Des deux côtés de la rue qui était ordinairement peu animée le weekend, beaucoup de baraques se sont rangés et il y a beacoup de personnes. Mon mari et moi n'avont pas enduré la chaleur dès que nous somme sortis, donc nous avont acheté des  gobelets de bière et nous avont marché en buvant. Pour déjeuner, nous avont acheté des nouilles sautées et Takoyaki à des baraques. Nous les avont mangé au bord de la rivière de Sumida, étant satisfaits l'atmosphère de la fête. C'était bien de manger junkfood de baraque à la fête, malgré mon âge. 


En tout cas, Mikoshi, « sanctuaire portatif », est l'exemple même de la fête. Sous le soleil brûlant et dans vent chaud, des hommes et femmes qui adorent la fête ont porté avec des physionomies animées. Au jour précédent, j'avais rencontré M. Sakuma, rédacteur de journal local, qui avait été en train de recueillir des informations de la fête, et ce jour-là, je l'ai vu encore par hasard. Il m'a enseigné la différence de dessin de Happi, veste ample des fêtes de quartier. Les personnes qui portent Happi noir et uni habitaient là datent de longues annéesdes et supportaient la fête de quartier de génération en génération. Des personnes qui portent Happi imprimé ont déménagé là de des quartiers différents ou ils sont venu de des quartiers différents pour aider.  Dans les personnes quit ont porté les Mikoshi de Shin-Tsukuda, il y a eu peu personnes qui ont porté Happi noir et uni. Dans cette zone, beacoup d'appartements étaient construit tous les ans, et des habitants qui étaient venu de des villes différentes se sont amusés bien à la fête en ayant mission de protéger 400 ans d'histoire sous la direction de des anciens. Quand je regardé l'expression de chaque personne qui ont porté Mikoshi, j'ai eu envie de le porter en mettant Happi. Des habitants de même quartier ont déversé de l'eau sur les persones qui ont porté Mikoshi pour calmer la chaleur. Les personnes qui ont porté Mikoshi sont passés fortement avec leur cri devant nous, en etant mouillés avec des sueurs et l'eau. 

À ce jour-là, je avais eu projet de porter Yukata pour cette fête, parce que j'apprends comment de s'habiller Kimono. Mais, j'ai renoncé à porter Yukata, parce qu'il faisait trop grandes chaleurs. Finalement, ma tenue a resemblé à Tora-san, le personnage du film populaire japonais, en enroulant la serviette à mon cou. À ce jour-là, j'ai bu quelques verres de bière et j'ai mangé une glace pilèe dans la rue, et finalement, je suis allée au café dans l'avenue de Monja pour manger un yaourt gelé.

À bientôt pour le numéro prochain.